Le nouveau rôle du Manager

nouveau rôle du manager
Industrie de la Santé

 

 

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, premier de la série sur le Manager de Demain, les transformations majeures qui affectent les marchés économiques, les nouvelles technologies, les entreprises et les attentes des salariés génèrent de nouvelles organisations d’entreprises mais aussi de nouveaux modes de travail… Quel sera le nouveau rôle du manager ?

Les nouveaux modes de travail et de nouvelles responsabilités…

 

Le télétravail se répand depuis des années, pas seulement pour s’adapter aux inconvénients des open spaces et des grèves de transport, mais surtout pour répondre aux nouvelles attentes des salariés concernant leur rapport au travail et leur besoin d’équilibre avec la vie privée. Cette tendance est clairement facilitée par le développement des nouvelles technologies de communication. Le manager sera ainsi de plus en plus amené à gérer des équipes multisites.

La collaboration inter-entreprises se développe. En application de la formule « Think out of the box » et du principe selon lequel on est plus forts à plusieurs que seul, certaines entreprises s’associent entre elles. C’est le cas du cluster d’entreprises GENARIS, qui regroupe 12 TPEs et PMEs. Le manager deviendra plus complet et plus agile, s’ouvrant à d’autres modèles économiques, problématiques et solutions, et à d’autres métiers.

Le travail se laisse transformer par l’innovation. Certaines entreprises, notamment dans le secteur de la pharmacie, créent des laboratoires d’innovation pour former les collaborateurs et tenter de tous les engager vers l’innovation. Ces laboratoires mettent des applications à disposition des salariés pour leur permettre de produire des idées en dehors de leur fiche de poste. Ces derniers peuvent ainsi construire leur futur, leur travail, leur bien-être et se sentir davantage acteurs de leur vie professionnelle. Ils peuvent y accéder à tout moment, selon leur mode de vie, même le weekend. Le manager, relais de l’innovation, se trouvera dans une posture engageante et ouverte.

 

… conjugués aux nouvelles organisations d’entreprises, pour un nouveau rôle du manager

 

Pour accompagner toutes ces évolutions, le nouveau rôle du manager s’incarnera simultanément dans plusieurs statuts .

Donner du sens

Le manager sera capable de projeter une vision sur l’organisation en se posant toutes les bonnes questions : qui sommes-nous ? que voulons-nous devenir ? avec quelles valeurs ? dans quel cadre ? à quel horizon de temps ? comment travailler ensemble ? Il devra donc savoir décrire cette vision puis la faire vivre en chaque collaborateur.

Pour y parvenir, il devra au préalable savoir mobiliser et faire contribuer dans un mouvement plus bottom up que top down, en allant « chercher auprès des collaborateurs ce qu’ils ont à dire et à proposer pour enrichir la vision » (Gilles ARNOUX). « Il devra se mettre d’accord avec l’équipe sur ce qu’il faut faire, dans quel environnement, avec quelle culture, et comment s’engager dans cette direction » (Bruno LERAY). Etant donné que le leader ne l’est que s’il a des followers à l’échelle de son service ou de son entreprise, il emmènera son équipe vers une vision et la co-construira par cette vision.

Accorder la confiance

Après avoir été manager vertical, il deviendra manager transversal.

Le manager écoutera ses équipes, les aidera à formuler leurs propositions puis les autorisera à les mettre en œuvre. Dans un contexte d’environnement professionnel où les générations sont très différentes les unes des autres, il donnera toute leur place aux juniors, en leur accordant sa confiance a priori, en les écoutant malgré leur expérience encore limitée, en les faisant participer et en les responsabilisant.

Il favorisera les contacts entre juniors et seniors pour permettre la transmission du savoir et du savoir-faire dans les deux sens : les seniors étanchent la soif d’apprendre des juniors et les aident à surmonter leurs difficultés, tandis que les juniors ouvrent les seniors au numérique.

Il acceptera de « se mettre en danger positivement en acceptant de se laisser challenger par une équipe qu’il aura constituée avec des collaborateurs très différents de lui » (Claire PERRIN). Si l’équipe préexistait, il fera naître la confiance et la co-construction, laissera chacun s’exprimer et l’aidera à exploiter toutes ses compétences. Il favorisera un coaching à double sens, sur le modèle du reverse mentoring appliqué pour former aux nouvelles technologies digitales.

 

Partager le pouvoir et offrir l’autonomie

Il était avant un manager qui contrôlait, mesurait, « fliquait » par un reporting quotidien ; avec son nouveau rôle de manager, il accompagne, conseille, explique a priori la finalité et les enjeux, et donne des réponses. Afin, de faire grandir ses collaborateurs, le manager adoptera une posture de coach pour qu’ils révèlent leurs talents et leur unicité, qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes, qu’ils fassent avancer le changement, quitte à le bousculer dans son management. Cette attitude contribuera à donner du sens, notamment aux plus juniors.

Le manager passera un contrat d’objectifs, qu’il aura déclinés à partir de l’alignement sur la vision commune, pour donner le « pourquoi ». Puis, il passera un contrat de confiance et fera émerger chez ses collaborateurs le « comment », en leur donnant une large autonomie au service d’une cause et d’un projet qu’ils comprendront et auquel ils adhéreront. Ainsi, il fera comprendre à chacun l’entité, le collectif et son rôle personnel. Il créera ainsi au sein de l’entreprise un vecteur de sens, et par là-même du lien et de la fluidité. « Il créera des environnements les plus stimulants possibles et les fera vivre. Plutôt qu’une to do list, il créera les conditions qui font que les choses arrivent» (Julien LACAZE).

Sa nouvelle posture reviendra à être animateur et facilitateur pour aider la créativité et la cohésion, laisser les équipes s’organiser comme elles le souhaitent sans leur imposer, ceci pour les rendre responsables et obtenir de meilleurs résultats. « Le manager de demain devra donner de l’oxygène dans un cadre contenant ! » (Véronique DEBORD)

 

Créer les conditions de développement personnel de chacun

Autrement dit, « le manager de demain créera les conditions pour aider son équipe à prendre le pouvoir dans l’intérêt collectif. Par la suite, il devra être observateur permanent et arbitre pour corriger le tir si besoin. Le nouveau rôle du manager sera de créer cette systémique où chacun pourra se développer » (Bruno LERAY).

 

Le nouveau rôle du manager, le management de demain

 

« Il devra être dans un management de partage avec ses salariés, celui de la réussite de son entreprise » (Stéphanie GUITTONEAU). Il inclura alors au maximum ses collaborateurs dans les opérations puis les intéressera financièrement aux résultats. Ceci développera leur motivation au-delà de leur intérêt voire de leur passion pour leur métier, et maximisera leur reconnaissance, « ce qui change beaucoup de choses ».

 

Photo de Richard Lacroix

 

 

Richard Lacroix

Remerciements

Un grand merci aux professionnels qui nous ont apporté leur expérience et leur point de vue, ainsi que leur temps précieux

  1. Gilles ARNOUX, DG de BU
  2. Stéphanie BIAIS, Directrice communication MT du groupe NEHS & MNH
  3. Jean-Philippe COHEN, PDG de HA & Distribution
  4. Véronique DEBORD, Psychopraticienne chez Enjoypsy
  5. Frédéric GAZDA, Chargé de tutelle des agences de la filière du sang et dérivés à la Direction générale de la santé
  6. Stéphanie GUITTONNEAU, CEO de DIVAS FABULOUS
  7. Alain HERY, DG de Weboptician
  8. François JEANNE, General Manager / International Director Premium – Luxury FMCG
  9. Krotoum KONATÉ, Nutrithérapeute
  10. Julien LACAZE, Directeur « Future of Work » chez MANTU
  11. Eric LE GENDRE, Conseil de Dirigeants et Expert en réseautage
  12. Bruno LERAY, Président du Directoire du Groupe Courlancy
  13. Cesare MASSART, CEO de E Sana
  14. Hervé MASSION, CEO de SIKIIO
  15. Claire PERRIN, Chef d’entreprise
  16. Anaël PERTIN, Responsable Partenariats Stratégiques chez ActivCorner
  17. Jean-Luc PLAVIS, Coordinateur Responsable régional IDF de France Assos Santé
  18. Dina SOARES, Négociatrice en immobilier indépendante chez Vilageo.com
  19. Jean-Luc STANISLAS, Fondateur du site ManagerSante.com
  20. Charles VINOT PREFONTAINE, Directeur de clinique

Nos dernières offres d'emploi

Blog recrutement de cadres dirigeants - Persuaders Recrutement