Paroles de décideurs : marché de l’orthopédie

orthopedie-persuaders-rh

Aujourd’hui, la parole est donnée à quatre décideurs du secteur des dispositifs médicaux, et plus particulièrement de l’orthopédie.

« Tout le monde a intérêt à ce que tous les acteurs [du marché de l’orthopédie] sortent de cette crise sur leurs deux jambes ! »

« Dans le contexte sanitaire et économique actuel, quel est votre état d’esprit ? »

Les décideurs qui nous éclairent sur le secteur des « Médical devices » sont issus du marché de l’orthopédie. Tous s’entendent sur un point : si la crise sanitaire les impacte, comme tant d’autres entreprises, ils ont la chance de voir leur activité non pas annihilée, mais simplement différée dans le temps. Effectivement, la vente de prothèses subit de plein fouet la reprogrammation d’opérations jugées «  non vitales », mais les ventes reprendront dès lors que ces opérations seront reprogrammées, à plus ou moins brève échéance. De ce fait, les décideurs interrogés restent positifs et optimistes, décidés à faire le dos rond en attendant des jours meilleurs : «  Le CA prévisionnel est repoussé car les gens qui doivent s’équiper d’une prothèse le feront ! ».

« Quels sont les 3 principaux points forts, et points d’amélioration de votre entreprise ? »

L’un des décideurs interrogé nous a expliqué la manière dont le secteur «  navigue à vue » en utilisant les données Covid de l’ARS comme baromètre : Si le taux d’occupation des lits de réanimation augmente, l’activité faiblit immédiatement car les opérations sont différées. Tout l’enjeu de la profession est donc de parvenir à s’adapter à ce «  yo-yo »  professionnel, tant en termes de gestion de stock, que de trésorerie ou de ressource humaine. Or, l’ensemble des décideurs interrogés souligne précisément la faculté d’adaptation de leurs équipes : « agilité », « résilience » , adaptabilité », «  polyvalence » sont ainsi les termes qui décrivent leurs points forts.

Les défis liés à la digitalisation et à la communication sont quant à eux, les plus cités en termes de points d’amélioration.

« En tant que dirigeant, quelles sont vos priorités pour le premier trimestre de l’année ? »

En cohérence avec leurs propos précédents, les décideurs de ce secteur nous indiquent «  devoir tenir bon » jusqu’à la sortie de crise… D’ici-là, leurs préoccupations consistent à se maintenir à flot afin de ne pas fragiliser leurs fournisseurs, voire même d’investir en R&D. Mais aussi, de veiller à la sécurité sanitaire de leurs « forces vives »… Dans ce secteur dédié à la santé, plus qu’ailleurs, on est conscient de la valeur du capital humain, et soucieux de son bien être !

« Où puisez-vous vos inspirations et vos convictions ? »

Là encore, l’humain est au centre du discours : «  Je fais confiance aux collaborateurs », «  on se serre les coudes », «  je puise mon inspiration auprès de mes clients », «  le réseau de l’ortho est très soudé », «  j’ai une belle équipe de management ». Décidemment, dans ce secteur comme dans bien d’autres, il n’est de richesse que d’hommes ! (Bodin)

« Que signifie être dirigeant aujourd’hui ? »

Sur ce volet, le discours de nos décideurs donne la part belle à deux notions clés : l’éthique et l’équité.

Pour conclure, reprenons le verbatim de l’un de nos décideurs, qui résume parfaitement la situation de ce secteur où il est impératif en ce moment de savoir « naviguer à vue, tout en gardant le cap, pour se projeter dans le long terme »… L’agilité est donc, certes un prérequis, mais cela n’exonère pas de rester pragmatique et prospectif…

Nous remercions pour leurs précieux témoignages :

  • Edgard Soquenne,  CEO et co-fondateur de Ostium-Group
  • Ludovic Lastennet, Directeur Général et co-fondateur d’Implanet
  • Muriel Benedetto, COO d’Amplitude
  • Ludovic Toledo, Directeur Général de Dedienne Santé (Menix Group)

Nos dernières offres d'emploi

Paroles de Décideurs - Marché de l'orthopédie - Persuaders RH